Hanoi

Hanoï, capitale du Vietnam, dont le nom signifie littéralement « en deçà du fleuve », est une ville à la croisée des traditions et des légendes, emmaillée de lacs, d'avenues ombragées et de parcs verdoyants. En son centre, le lac Hoan Kiem constitue le véritable cœur historique d’une capitale, où se mêlent influences asiatiques et européennes.

Partout, le commerce prospère tandis que les traditions ancestrales se perpétuent dans des anciens quartiers pleins de charme aux ruelles entrelacées. Chacun perçoit Hanoï à sa manière. Douce et reposante, riche et animée, authentique et folklorique …

Un peu d’histoire

Fondée en 1010 sous le règne de Ly Thai to, Hanoï devint d’abord la capitale de l’Indochine française de 1902 à 1953, puis de la République démocratique du Vietnam de 1954 à 1976, et enfin de la République socialiste du Vietnam jusqu’à présent.

Pendant près de 75 ans, la ville a enduré les multiples oppressions de la colonisation. Son indépendance fut proclamée le 8 octobre 1954, date de la dernière prise d’armes de l’histoire de la France au stade Mangin, sous le commandement du général Massu.

Dès le début du XXe siècle, on y reconnaît les rues du métal et de la métallurgie, de la soie, du papier et des objets issus de la même matière…

Aujourd’hui

Cette région connaît une très forte croissance démographique. Étant donné que 4 communes ont intégré la ville de Hanoï, le nombre d’habitants passa alors de 3,5 à 6 232 940 millions pour une superficie de 13 436 km². Son économie dynamique a transporté la ville dans les voies du secteur industriel et tertiaire.

Sur le domaine de la construction, une rapide évolution a été également remarquée. En 2014, elle comptait plus de 100 gratte-ciels s’élevant à plus de 100 m.

Hanoï s'étire le long des rives du fleuve Rouge, franchissable en deux points : le pont Long Bien, réservé aux cyclistes et aux piétons, et le nouveau pont Chuong Duong. Le centre-ville de Hanoï se développe tout autour du lac Hoan Kiem, avec au nord, les anciens quartiers, et à l’opposé d’anciens quartiers coloniaux. À l’ouest de la vieille ville, on retrouve la citadelle de Hanoï, dont il subsiste peu de vestiges. Plus loin, le mausolée de Ho Chi Minh et au nord du monument, s’étend le lac de l'Ouest appelé encore Ho Tay.

Le vieux quartier de Hanoï offre une beauté unique que l’on découvre surtout à la tombée de la nuit. La rue Ta Hiën, par exemple, est un endroit où la bière coule à flots. En guise d’accompagnement, vous pouvez commander des plats typiques dans les streets-foods tels que les nem chua, des chim nuong, du oc luoc mais ce n’est pas tout.

Détour vers les temples

Afin d’agrémenter votre périple, commencez par une visite en direction des magnifiques sanctuaires de Hanoï.

Temple Ngoc Son

En explorant ce site en premier, vous plongerez dans une ambiance mystique, relativement calme. Construit sur un îlot verdoyant, vous devez d’abord traverser un pont rouge vermillon. À l’intérieur du sanctuaire, des autels sont dédiés à différents personnages vénérés par les adeptes du taoïsme. On y expose également une tortue momifiée, très sacrée pour les habitants locaux, représentant également un objet de culte. Dans une autre pièce, une impressionnante tortue géante, datant du XVe siècle, mesure 2 m de long et pèse près de 250 kg.

Temple de la Littérature

Dans la vieille ville de Hanoï se trouve le temple de la Littérature. Il décrivait une académie confucéenne dotée d’une architecture extraordinaire. Tout a été basé à partir de l’enseignement du sage Confucius. Actuellement devenu un lieu d’intérêt culturel et touristique majeur du Vietnam, on remarque effectivement un afflux de visiteurs sur les lieux.

Pagode au pilier unique

Également appelée « Môt Côt », cette construction attire constamment tous les regards. La pagode représente non seulement l’unité légendaire du pays mais aussi l’œuvre architecturale la plus remarquable de toute l’Asie. Depuis octobre 2012, elle s’enorgueillit de figurer parmi les records mondiaux du Vietnam.

Coup d’œil aux monuments historiques

Musée d’histoire de Hô Chi Minh

Il a été le premier monument créé en Cochinchine et conserve surtout des artefacts. Subdivisé en 2 bâtiments distincts, le premier s’étend sur 2 100 m² et a été conçu par Auguste Delaval. Le second a été construit par l’architecte vietnamien Nguyên Bá Lang. En 2012, l’édifice a été désigné monument architectural national par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme.

Mausolée de Hô Chi Minh

Il s’agit d’un caveau mortuaire doté d’un revêtement unique. Inspiré du mausolée de Lénine, il abrite la dépouille mortelle de Hô Chi Minh, principal fondateur de la République démocratique du Vietnam. En pénétrant au hall central, il faut rigoureusement tenir compte des règlements imposés par le personnel et les gardes.

Musée d’ethnologie ou d’ethnographie

Doté d’un immense hall d’exposition, le bâtiment présente des objets spécifiques du quotidien de plusieurs groupes ethniques. Des informations détaillées relatent les styles de tradition du Vietnam sur ses pratiques religieuses et ses rituels symboliques. L’enceinte dispose également d’un centre de recherche, d’une bibliothèque et d’un auditorium.

Musée national d'Histoire

Il s’agissait auparavant d’une ancienne école française implantée dans un immense bâtiment colonial. Il possède 2 000 m² de halls d’exposition, disposés sur plusieurs niveaux. Une importante collection d’objets sont disposés de manière chronologique et retrace les origines du Vietnam jusqu’à la moitié du XXe siècle.

Musée des Beaux-arts

Situé dans le quartier de Dong-ga, il fait partie des 3 plus beaux musées de Hanoï. Découvrez sa riche collection de trésors, en allant des sculptures aux merveilleux tableaux et paysages peints.

Autres musées

Une visite s’impose au sein de ces différents monuments. Il s’agit du :

- Musée Impérial ;

- Musée des souvenirs de guerre ;

- Musée des femmes au Vietnam ;

- Musée National de la nature ;

- Prison de Hoa-Lo.

Petits détails sur les lacs

On vous cite ici les 3 grands lacs de la ville de Hanoï, dotés chacun d’un charme particulier.

Ho Tay ou lac de l’ouest

Dénommé « le lac des Brumes matinales », il s’étend sur plus de 5 km². Chemin faisant, vous découvrirez la pagode Tran Quoc et la villa Schneider sur ses rives, propices aux promenades. Le lieu présente un excellent point d’observation pour admirer un magnifique coucher du soleil.

Lac Hoan Kiem

Signifiant « l’épée restituée », ce lac est situé dans la vieille ville de Hanoï. C’est l’endroit où les habitants viennent faire quotidiennement du jogging, réaliser un pique-nique ou se réunir en famille. Il est caractérisé au centre par « l’île de la Tortue », l’animal emblématique du Vietnam. À la nuit tombée, une autre facette se dévoile depuis le Pont du soleil levant. Ressentez l’ambiance envoûtante créée par le reflet des lumières scintillantes à la surface de l’eau.

Lac du Bambou blanc

Couvrant une superficie de 9 ha, le lac impressionne aussi bien les locaux que les visiteurs étrangers pour ses flamboyants aux fleurs rouges. Durant leur floraison en été, on observe une foule de gens qui se promènent le long des rives pour apprécier le décor magique.

Événements festifs de Hanoï

Pareillement aux autres contrées asiatiques, Hanoï fait aussi l’objet de manifestations festives culturelles.

Le théâtre de marionnettes sur l’eau

C’est une expérience absolument à ne pas manquer lors de votre séjour à Hanoï. Appelé « Thang Long », cet événement ne manquera pas de ravir les petits et grands. On peut assister à différentes représentations, répartis en plusieurs thématiques. Le spectacle reproduit de nombreuses scènes d’une fête communale, d’une cérémonie en campagne, de danses traditionnelles, de pêcheurs au travail, avec une mention particulière pour la version du lac des cygnes.

L’Opéra de Hanoï

Très estimé des touristes, c’est un ouvrage centenaire qui désigne un haut-lieu des grands événements du pays. L’intérieur comporte une scène spacieuse, une salle de 870 places et plusieurs autres pièces d’administration. L’endroit se distingue par sa fameuse salle des glaces, réservée aux réunions et aux cocktails.

Manifestations annuelles

Hanoï accorde une grande importance pour les fêtes civiles et bouddhistes qui se déroulent tout au long de l’année. Le plus important d’entre eux est la célébration du Têt Nguyen Dan au Nouvel an, marquant le passage de l’hiver au printemps.

Informations pratiques

Climat

D’après la classification de Köppen-Geiger, Hanoï est marqué par un climat subtropical humide chaud, caractérisé par des hivers secs mais frais. Les étés, parfois sous l’influence de la mousson, sont généralement très longs. Les mois de mai à juillet semblent être la période favorable pour visiter la ville.

Comment se rendre ?

En avion

Au départ de France, c’est le moyen le plus pratique et le plus rapide pour regagner l’aéroport international de Nội Bài, situé à 45 km de Hanoï. On peut dégoter les meilleures offres de vol pas cher vers le mois de juin.

En bus

Le bus orange 86 assure uniquement le service depuis l’aéroport Nội Bài et le centre-ville de Hanoï mais c’est un excellent choix pour les voyageurs indépendants. Les départs se synchronisent toutes les 20 à 25 mn et travaillent de 5 h à 21 h. On se procure le billet à seulement 35 000 dongs ou 1,5 $.

En taxi

Ils sont généralement faciles à trouver dès la sortie de l’aéroport de Nội Bài. Pensez à réserver si votre arrivée est prévue à une heure très tardive de la nuit. Les prix des courses varient selon le parcours. Nội Bài taxi, Việt Thanh taxi, Nội Bài airport taxi sont les compagnies les plus populaires. Il y a aussi ce qu’on appelle le service GRAB qui propose des prix abordables.

Navette des compagnies aériennes

Le service est généralement assuré par Vietnam Airlines, Jetstar ou encore Vietjet. Faute de transport, on peut toujours avoir recours à ces véhicules.

Comment se déplacer ?

En bus

Hanoï est idéalement desservie en matière de transports en commun. La ville dispose d’un plan de réseau officiel au terminus central. Les bus sont climatisés et le tarif paraît convenable. Néanmoins, la circulation peut s’avérer très compliquée notamment dans la vieille ville. Il faudra s’armer de patience pour rejoindre la destination voulue.

En taxi

Ils affichent généralement des montants différents, selon les compagnies. Pour les contacter, il suffit de passer un appel téléphonique ou les prendre depuis les stations qui leur sont réservées. On peut discuter du prix avant d’entamer la course.

En moto-taxi

Autrement appelé « xe ôm », cet engin est visible à chaque recoin de la rue. Le tarif proposé par le conducteur se négocie facilement.

En cyclo-pousse

Ces moyens de déplacement, plutôt délaissés par les habitants locaux, se concentrent surtout près des lieux bondés dans l’espoir de côtoyer les visiteurs souhaitant visiter la ville.

À pied

Évidemment, si vous souhaitez visiter la ville en profondeur, rien ne vaut une petite marche à travers ses rues et ruelles. Compte tenu du trafic important, il faudrait faire preuve de vigilance en traversant.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Hana de "Sentiers du Vietnam". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+84 24 6263 9966 Ext:112