Can Tho

Située à environ 170 km de Saïgon, Can Tho désigne la plus grande ville implantée en aval du Mékong. Elle continue de séduire sa population mais surtout les voyageurs de passage, grâce à son allure typique de la région du sud, ses fleuves, ses espaces botaniques, ses vergers et son ancien marché, pour ne citer que ceux-là. Can Tho vous réservera un parcours enrichissant et mémorable si vous planifiez un voyage au Vietnam.

Histoire

Une centaine d’années d’affilée, les aspects historiques de Can Tho ont nettement favorisé le développement de la ville. Connue auparavant sous le nom de Tran Giang, la région passa d’une simple zone de défrichement en base de défense stratégique, grâce à ses réseaux de transport fluvial et ses grandes quantités d’alluvions dans les rizières. Can Tho avait aussi fait l’objet de modifications successives durant l’occupation française, qui furent très vite secondées par les impérialistes américains.

L’origine de ce nom se définit aussi par deux sortes de légendes. La première version raconte que l’empereur Nguyen Anh, durant sa mission, tomba sous le charme du fleuve Cam Thi Giang. Entièrement subjugué par cette beauté, le souverain aurait alors défini l’ensemble du paysage par le terme Can Tho. La seconde signification dériverait, paraît-il, de la combinaison de deux noms de plantes, le persil ou « rau can » et les herbes aromatiques « rau thom ». On dit que Le mot « Can Thom » aurait finalement donné naissance à Can Tho.

Aujourd’hui

Can Tho s’enorgueillit de devenir la plus prospère des villes du delta du Mékong. Elle représente actuellement le noyau économique, culturel, scientifique et technologique du delta du sud. La ville se dote maintenant d’un grand port d’eau douce et de deux parcs industriels. Elle a aussi l’avantage de posséder une université qui accueille près de 2 000 étudiants répartis à travers trois filières, dont l’agriculture, la médecine et l’éducation.

Can Tho se trouve directement reliée à ses villes voisines par la route nationale 1A, l’autoroute nord-sud à l’est, les routes nationales 61B, 80, 91, 91B et 91C. C’est aussi dans cette ville moderne que l’on trouve le plus long pont suspendu de l’Asie du sud-est, d’une longueur totale de 16 km avec accès à 4 voies. Cette structure contribue largement à la croissance de la partie sud-ouest.

Visiter la ville de Can Tho

Cette ville aux allures modernes vous souhaite la bienvenue au cœur d’une atmosphère où il fait bon vivre. On vous propose ici les sites qui ne passeront pas inaperçus, lors d’un séjour à Can Tho.

Quai Ninh Kieu**

Bordant la rivière Hau, cet endroit représente une figure symbolique de Can Tho et a inspiré bon nombre de poètes et de musiciens. De cet angle, on aperçoit le pont de Can Tho ainsi qu’une vue splendide sur la rivière du Delta du Mékong. Le quai Ninh Kieu est idéal pour une petite promenade romantique, mais la balade peut aussi se faire en famille ou entre amis pour égayer l’ambiance.

Marchés flottants de Can Tho

Il ne semble pas logique de visiter Can Tho sans faire un détour en direction des marchés flottants. Sur l’eau, plus de 300 types d’embarcation tentent de vendre leur marchandise en tout genre. Les marchandises se composent en grande partie de fruits vendus en gros, de céréales et d’innombrables denrées alimentaires provenant du delta. On reste sans voix devant un paysage grouillant d’une foule animée, venue pour s’approvisionner et bavarder. Ces bateaux serviront en même temps d’habitation à la plupart des familles. Ces locaux auront le plaisir de vous concocter de délicieux plats à bord de leur maison-bateau, si l’expérience vous tente. Si vous voulez participer à cette ambiance extraordinaire, partez très tôt le matin, environ vers 7 h ou 8 h. Par ailleurs, le marché flottant de Phong Dien doit sa renommée pour avoir su garder toute son authenticité. D’ailleurs, c’est le seul endroit où se perpétue encore la véritable tradition culturelle du sud.

Villages artisanaux

Regroupés dans le delta du Mélong, ces sites vous dévoileront les secrets de fabrication des bonbons au lait de coco, des galettes de riz ou encore des gâteaux de riz soufflé. D’autres ateliers vous montreront comment procéder à la création d’objets artisanaux en bois de cocotier. Mais avant d’arriver sur place, profitez de cette traversée pour contempler les paysages verdoyants qui défilent devant vous.

Maison Binh Thuy

Il s’agit d’un ancien édifice situé à 7 km de Can Tho. Elle est réputée pour avoir servi de lieu de tournage d’un film intitulé « l’amant », réalisé par Jean-Jacques Annaud en 1992.

Pagode Ong

Situé dans le district de Ninh Kieu, ce sanctuaire indique le lieu de pèlerinage des chinois venus s’installer à Can Tho depuis plusieurs générations. Le bâtiment présente un style d’architecture intact et conserve les cultures traditionnelles de l’ouest de Tay Do (autre appellation de Can Tho).

Que faire à Can Tho ?

- Visiter les jardins aux arbres fruitiers : de toutes les régions du Vietnam, Can Tho est réputée pour posséder les plus grandes étendues de vergers. Au cours d’une balade, vous pouvez apprécier leur beauté tout en dégustant de délicieux fruits. Ensuite, dépaysement garanti lorsque vous passerez devant les dunes se trouvant le long de la rivière.

- Se balader en bateau à travers les canaux : en passant par ceux de Ngông, Cai Son, Chanh ou Cam, vous ferez face à un décor époustouflant. Prenez le temps d’admirer la campagne, les vieilles maisons ainsi que d’importants vestiges historiques et culturels. D’un autre côté, cela vous permettra de regarder les vergers et les marchés flottants sous un angle différent.

À 60 km de Can Tho se trouve le parc ornithologique de Bang Lang, couvrant une superficie de 1,5 ha. Cette réserve abrite une multitude d’espèces d’oiseaux échassiers dont le héron garde-bœufs et l’aigrette, le butor… Le détour en vaut la peine, surtout aux amoureux de la nature en quête de sérénité.

Informations pratiques

Climat

La ville de Can Tho bénéficie généralement d’un climat favorable tout au long de l’année. L’eau de mer affiche des températures agréables qui sont propices à la baignade. Pour un voyage vers cette destination, les meilleures périodes de visite se situent entre les mois de février et septembre. Le mois d’octobre indique la période où les précipitations sont très abondantes. La région entre en phase de sécheresse en février et en décembre.

Comment s’y rendre ?

Des vols internes low-cost permettent de se rendre facilement à Can Tho.

La compagnie Futa Bus possède également des sleeping-bus qui assurent le trajet de jour comme de nuit. Les départs se synchronisent toutes les demi-heures au départ de Saïgon.

Comment se déplacer ?

De nombreux bus et taxis desservent la ville de Can Tho, mais vous pouvez également faire appel aux services d’une moto-taxi. Autrement, il n’y a rien de mieux qu’une bonne marche à pied pour découvrir la ville.

7 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Hana de "Sentiers du Vietnam". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+84 24 6263 9966 Ext:112