La région Centre-Nord

Du point de vue géographique, il faut remarquer que la côte centrale vietnamienne englobe celles du nord et du sud du pays. Appelée aussi Bắc Trung Bộ, elle regroupe six provinces resserrées entre la mer de Chine méridionale à l’est et le Laos à l’ouest. Chacune d’elles se dotent de leurs propres caractéristiques, que vous allez surtout découvrir lors de votre prochain voyage au Vietnam.

La province de Thanh Hóa

La capitale du même nom couvre une superficie d’environ 11 000 km². Divisée en 23 districts ruraux et 4 villes, elle comptait près de 3 millions d’habitants en 2009, selon le dernier recensement effectué. La région est baignée par deux des plus grands fleuves du Vietnam, le Chu et le Ma. Ce dernier traverse Thanh Hóa d’est en ouest.

Cette province est réputée pour posséder de nombreux secteurs d’activités telles que la pêche, la culture du riz, du thé, du coton, du maïs, des fruits exotiques comme l’orange ou la pastèque, ainsi que l’exploitation du sel… Concernant les spécialités culinaires locales, Thanh Hoa excelle particulièrement dans l’usage de la cannelle (Truong Son), du ginseng (Bông Son) mais aussi des cornes de cerf, des nids de salangane et d’esturgeon.

La région regorge également de produits forestiers. Il est possible d’exploiter entre autres le bois de fer, le teck ou encore le miel. On trouve partout dans la province une grande quantité de ressources minérales comme le chrome, le manganèse, le phosphate, le fer, le magnésium et le nickel. En outre, une visite dans un de ses villages vous dévoilera les secrets de l’artisanat. Vous découvrirez divers objets fabriqués en céramique, de la soie, du papier et des perles multicolores. Dans la forêt cohabitent plusieurs espèces d’animaux sauvages comme le faisan, le paon, l’éléphant, le tigre, le léopard, l’ours…

Thanh Hóa vous offre la possibilité d’organiser une excursion en visitant des sites fabuleux. Vous commencerez le périple depuis la région montagneuse Lam Son, le territoire natal de la lignée royale Lê et leurs tombeaux, puis enchaînez sur la base de résistance Ba Dinh, la citadelle des Hô, la grotte Tu Thuc et le temple de Pho Cat. Cap ensuite vers les plages de Sam Son aux eaux couleur émeraude, avec vue sublime sur la montagne Truong Le. En chemin, jetez un coup d’œil au temple de Doc Cuoc.

La province de Nghê An

Située à 291 km de Hanoï, il s’agit d’une vaste province reliant la partie nord et celle du sud. À l’ouest, deux tiers du territoire se recouvrent d’épaisses forêts et de montagnes. Nghê An est arrosée par la rivière Ca. Son climat tropical favorise la culture du riz et une excellente production du santal, de la cannelle, du ginseng, de l’orange de Doai qui désignent en même temps les spécialités locales de la région. Les zones forestières abritent des espèces d’animaux préservés comme le rhinocéros, l’éléphant, le cerf, le faisan… La province doit aussi sa réputation, en plus de ses objets artisanaux, pour sa grande production de saumure de poisson, de pâté de crevette et de soie.

Nghe An se distingue pour ses vestiges historiques et culturels. Parmi les plus importants, on cite : le temple dédié au culte du roi An Duong Vuong, perché sur le mont Cuong ; les vestiges de Phuong Hoang Trung Do sur le mont Quyet ; Quynh Lôi, terre natale de la poétesse Hô Xuan Hong ; le village natal de l’ancien révolutionnaire Hô Chi Minh, Kim Lien, dans le district de Nam Dam, et enfin les plages de Cua Lo.

La province de Hà Tĩnh

Hà Tĩnh se trouve à une distance de 341 km de Hanoï. Elle se trouve encadrée par les provinces de Nghe An au nord, celle de Quang Binh au sud, à l’est par le littoral d’une longueur de 137 km et s’empiète avec la frontière du Laos à l’ouest. Le relief se compose en grande partie de montagnes. Le reste de la plaine étroite côtoie le littoral et longe les routes nationales. Généralement influencée par la mousson tropicale, Hà Tĩnh affiche deux types de saisons, caractérisés d’une part, par un temps froid et sec (novembre à avril) et de l’autre par une chaleur intense et des journées pluvieuses.

Dans cette région, les habitants favorisent davantage la plantation du pamplemoussier et de l’oranger. Les arbres que l’on découvre au sein des forêts sont très appréciés pour leur bois, notamment l’ébène, le bois rose, le rotin ou le bois de fer. De même, de nombreux gisements fournissent de l’étain, du fer, du manganèse et du phosphore. Les spécialités locales tournent autour des nids de salangane, de la morue séchée ou des pigeons ky sortant de leur cachette uniquement en période d’hiver, sur le mont Vàng.

Lorsque vous viendrez dans cette partie du Vietnam, ne manquez pas de faire un détour à la maison communale de Vong Lieu, ou encore d’observer les ruines de la citadelle en pierre des Cham dans la localité de Ky-Anh. Vous aurez aussi l’occasion de visiter l’île Hon En, désignant l’endroit préféré des sangalanes pour construire leurs nids. En organisant une randonnée, le périple vous mènera au col Ngang, au portique en briques marquant les limites de Ha Tinh et Quang Binh. Si vous étendez votre promenade, allez en direction des chutes de Vu Mon, du parc national de Vu Quang, du réservoir de Ke Go et des sources de Son Kim. Vous apprécierez les plages sur les côtes de Xuan Than et de Thien Cam. La plupart des villages abritent de nombreux sanctuaires comme la pagode Huong Tich, le temple Thai Yen ou encore le site mémorial de Nguyen Du. Enfin, Ha Thinh conserve précieusement les figures de l’art folklorique perpétuées par les villageois, telles que le chant populaire « vi » et « dam ».

La province de Quảng Bình

Celle-ci affiche la zone la plus étroite de toutes les provinces du centre nord et sa côte mesure près de 135 m de long. La communauté réunit seize groupes ethniques, composés principalement de Kinh et de Bru-Van Kieu. Le Gianh et le Nhat constituent ses principales rivières. Son chef-lieu, Dong Hoi, se localise à 491 km de Hanoï. Au cœur de ses forêts se tapissent plusieurs types d’animaux sauvages comme l’éléphant, le rhinocéros, les renards volants (chauve-souris géante), les paons et les faisans.

Pour pouvoir apprécier se nombreux sites, choisissez le moment favorable pour y aller, c’est à dire entre les mois de février à avril. Le parc national de Phong Na abrite de fabuleuses grottes qui avaient fait l’objet d’importantes études spéléologiques. Celle de Ke Bang se trouve actuellement classée Patrimoine mondial de l’humanité. Le littoral présente plusieurs plages magnifiques, dont celles de Nhat Le et Da Nhay. Les passionnés d’histoire trouveront leur bonheur en admirant la vieille citadelle se dressant sur la rive du Nhat Le et la porte de Quang Binh Quan. Attendez de voir la beauté du village typique de Cu Nam et si le temps le permet, un petit saut en direction du site archéologique de Bau Tro.

La province de Quảng Tri

Se trouvant à 617 km de Hanoï et à plus de 1 000 km de Hô Chi Minh-ville, la province de Quang Tri se départage entre le Laos et la Thaïlande. Elle s’entoure des provinces de Quảng Bình, de Thừa Thiên au sud, de Savanakhet au Laos et de la mer d’Orient de l’est. Un réseau ferroviaire du nord-sud traverse la municipalité de Dong Ha, situé entre les points d’embranchement de la RN 1A et de la RN 9.

La région se caractérise par des plaines étroites entièrement recouvertes de dunes de sable. Autour des deux fleuves Ben Hai et Thach Han s’étalent de vastes champs fertiles, favorables à la culture du riz, de la patate douce, du maïs, du manioc, du café, du tabac ainsi que d’autres produits agricoles. Comme toutes les provinces de la région du centre-nord, il est possible de voir déambuler des animaux sauvages comme le tigre et l’ours, dans la zone forestière. Quảng Tri se spécialise dans la fabrication de chapeaux coniques, un métier traditionnel transmis depuis plusieurs générations.

Quang Tri attire les voyageurs pour ses sites culturels et historiques. On y dénichera l’ancienne citadelle datant du 19e siècle durant le règne du roi Minh Mang, le pont Hien qui symbolisait une démarcation entre le nord et le sud du Vietnam de 1954 et 1975. La plage de Cua Tung, surnommée la reine des plages du sud-est de l’Asie ne manquera pas de séduire les passants au premier regard. Le lieu peut se visiter tout au long de l’année, avec une température moyenne allant de 20 °C à 25 °C.

La province de Thừa Thiên, Huế du sud

On parle ici d’une province où se succèderont les quatre saisons de l’année : le printemps, l’été, l’automne et l’hiver, marquées tantôt par une chaleur intense, des vagues de froid, de la fraîcheur mais surtout des pluies torrentielles occasionnées par ses nombreux typhons.

Dotée d’un riche passé historique, Thừa Thiên dévoile une allure pittoresque en contemplant la vieille citadelle de Huế. Au milieu d’un paysage typique composé d’une centaine de pagodes, d’églises et de plages se répandait bien avant notre ère une riche culture traditionnelle. La majorité des villageois se sont initiés dans le domaine de l’artisanat comme l’orfèvrerie, la broderie ou encore la fonderie du cuivre… La totalité des monuments architecturaux sont classés Patrimoine mondial de l’humanité depuis 1993. Thừa Thiên, c’est aussi la capitale de la gastronomie. On y retrouve toutes les spécialités impériales, le plus souvent basées sur des recettes pâtissières. La ville fait aussi l’objet de nombreuses manifestations festives, illustrée par des chants populaires folkloriques de style « ho » et « ly ». Si vous tenez à faire le voyage, novembre à avril semble être le moment idéal pour partir vers cette destination.

Ville
5 photos

Bonjour

Je suis Hana de "Sentiers du Vietnam". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+84 24 6263 9966 Ext:112