Mu Cang Chai

Ancré aux pieds de la chaîne montagneuse Hoan Lien Son, Mu Cang Chai ne cesse de stupéfier les voyageurs pour son incroyable réserve naturelle de rizières en terrasses. Il y règne une ambiance pittoresque à travers un paysage hallucinant, composé d’imposants massifs, de routes escarpées, d’habitations ethniques baignant au milieu d’un interminable écrin verdoyant ou doré. Occasion idéale pour organiser une excursion hors des sentiers battus, pendant laquelle vous passerez une nuit en écolodge au milieu des rizières ou carrément chez l’habitant. Mu Cang Chai représente sans aucun doute la meilleure exposition de rizières en terrasses de l’Asie du sud-est, ce qui lui a valu le titre de patrimoine mondial de l’Unesco.

Autrement, Mu Cang Chai se découvre par sa gastronomie et ses spécialités tournent autour du riz, accompagné de délicieux mets. Avec un peu de chance, les ethnies Thai et Hmong vous accueilleront par un spectacle de chants et danses. Vous en saurez un peu plus si vous prenez part aux activités dans leur vie quotidienne. Si vous souhaitez passer votre séjour au milieu d’un cadre purement naturel et paisible, planifiez sans hésiter un voyage à destination de Mu Cang Chai.

Histoire

D’après un dialecte ethnique, Mu Cang Chai dérivait des termes Mu ou Mo, signifiant « forêt de bois, Cang par « sec » et Chai voulant dire « terre ». Appelé par la suite « forêt du bois sec », ce district de Yen Bai a été quasiment occupé par la tribu ethnique des Hmong, côtoyés par quelques minorités Thai, Dao et Kinh. Au fil du temps, cette communauté transforma la petite bourgade en véritable tableau vivant tout en pratiquant une riche activité commerçante, en vendant leurs produits au marché de la ville.

Aujourd’hui

Cette région située à près de 300 km de Hanoï devient la destination préférée des amoureux de nature. Mu Cang Chai représente jusqu’à présent l’un des plus importants berceaux de la culture du riz. Si vous partez durant la saison des récoltes, vous assisterez à un décor fantastique lorsque les épis se revêtent d’une couleur dorée. Les plus belles rizières en terrasses se trouvent notamment dans les communes de Che Cu Nha, La Pan Tan et Ze Xu Phinh. Ne quittez pas Mu Cang Chai sans faire le détour.

Que voir à Mu Cang Chai ?

À Mu Cang Chai, un coup d’œil furtif ne suffit pas pour contempler les merveilles qui s’offrent à nous. En attendant, découvrez quelques lieux insolites qui dissimulent encore un tas de surprises.

Route des photographes

Il s’agit d’un tronçon de route situé entre les provinces de Nghia Lo et Mu Cang Chai. Sur une distance de 100 km, vous vivrez des instants magiques en voyant défiler une série de paysages spectaculaires. Vous longerez une route de montagne menant à la vallée de Tu Le, entouré de nombreuses rizières en terrasses et de trois hauts massifs chargés d’histoire : Khau Than et Khau Song et Khau Pha. Le col de Khau Pha ou « corne du ciel » s’élève à plus de 1 500 m d’altitude et offre une excellente perspective de randonnée. Celui-ci désigne également le plus long passage au nord, avec ses plus de 40 km.

Ses villages

Outre les villages typiques qui font la grande renommée de Mu Cang Chai, ceux que vous allez découvrir ne manqueront pas non plus de vous séduire, lors de votre excursion.

Village de Lim Mong

Constamment recouvert d’un épais manteau de nuages, le village arbore une allure mythique. Les habitants composés du groupe ethnique Hmong partageront leur quotidien à travers une riche culture traditionnelle. Ces locaux se distinguent par leurs tenues vestimentaires brodées aux couleurs chatoyantes. C’est une destination idéale pour le trekking, et si vous êtes sur place au bon moment, vous pourrez profiter pleinement de la beauté des rizières en terrasses.

Village de Tu Le

Pareillement à celui de Li Mong, cette localité continue de perpétuer les traditions ancestrales, même au niveau des tenues vestimentaires. Le lieu abrite deux communautés, celles des Hmong et des Thai. Vous aurez l’occasion de vous imprégner de leur savoir-faire en passant une journée entière chez l’habitant. De même, profitez-en pour contempler les rizières en terrasses qui font partie intégrante du décor. L’ensemble attire particulièrement les photographes pour les beaux clichés qu’ils espèrent obtenir. Depuis le champ de Tu Le, vous aurez une vue formidable sur les habitations des ethnies. Après avoir fait un bout de chemin, il n’y a rien de tel qu’un bon bain rafraîchissant dans la piscine collective des Thai.

Lac de Thac Ba

Surnommé « baie de Halong en montagne », le lac de Thac Ba représente l’un des trois immenses réservoirs artificiels du Vietnam. Il resplendit de charme pour ses eaux calmes aux couleurs turquoise, et dont la surface reflète un grand nombre d’îlots verdoyants. Tout autour, des paysages pittoresques, des cavernes ainsi que des villages à flancs de montagne se découvrent par une magnifique croisière. Reconnu vestige national en 1996, cette immense étendue lacustre a permis de construite un barrage pour l’implantation de la première centrale hydroélectrique du nord depuis 1970. Le lieu abrite généralement des habitants issus de l’ethnie Dao.

Informations pratiques

Climat

Mu Cang Chai bénéficie d’un climat relativement favorable à la récolte du riz. On observe deux types de saisons tout au long de l’année. En automne, la période pluvieuse s’installe vers mai-juin, moment où les paysans s’activent au repiquage. De juin à octobre, le paysage prend une teinte extraordinaire quand arrive la saison des récoltes. Mais en général, les zones montagneuses affichent un temps imprévisible durant la journée, contrairement aux zones de plaine.

Gastronomie

Mu Cang Chai se distingue par ses variétés de plats typiques des minorités Hmong et Thai. C’est dans cette région que vous goûterez au riz gluant à cinq couleurs, au banh chung noir (gâteau de riz gluant), ou encore au poisson grillé. Mais les locaux vous proposeront d’autres spécialités telles que le cochon sauvage de race noire (Lợn bản) ou le poulet des collines (Gà đồi). Pour nager en plein dépaysement, tentez entre autres les larves d’abeilles sautées, la viande de buffle séchée ou les sauterelles grillées.

Comment s’y rendre ?

Kalpitiya devient facile d’accès grâce à l’amélioration de son réseau routier. Depuis Hanoï, le voyage durera près de 4 h à 5 h si vous utilisez la moto comme moyen de transport. En prenant le train depuis le même point de départ, arrêtez-vous à la gare de Yen Bai, puis continuez le reste du parcours en bus. Si vous choisissez la voiture de location, le départ s’effectuera depuis la gare de My Dinh pour la somme de 200 000 VND environ.

Comment se déplacer ?

Privilégiez la location d’une moto car c’est le moyen de transport le plus pratique pour découvrir le site dans ses moindres recoins. Les tarifs varient en fonction de la durée d’utilisation, soit 100 000 VND à 200 000 VND par jour. Les prix seront plus élevés si vous optez pour une voiture, lorsque les récoltes de riz viennent à maturité.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Hana de "Sentiers du Vietnam". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+84 24 6263 9966 Ext:112